Vous êtes ici

Aven du Hérisson & De la Lampe

date de la sortie: 
Dimanche, 10 Septembre, 2017
zone géographique: 
participant: 
Jean-Paul, Bernardo, Patrick, Pierre, Luc et sa fille Mélissa

L'ouragan Irma n'est pas passé à Périllos mais il y a du beaucoup de vent frisquet et du soleil.

Afin de nous faire découvrir les 2 avens situés à 50 m du Grand Barrenc du pla de Périllos que nous ne connaissons pas, JP nous informe sont intention de nous y amener ce dimanche.

En 1er l'aven du Hérisson que François et Jacquy ont agrandi légèrement l'entrée et désorbé en profondeur il y a des années.
Cet aven se situe tout près du Barrenc sur le chemin qui mène au Stel du crache de l'avion.

Luc s'attelle à mettre en place des spits pour la main courante ainsi que l'amarrage tout au long du parcours.

Un large puits vertical de plein vide de 5 à 6 mètres où on atterri dans une petite salle avec une multitude de concrétion en tout genre.
Des stalagmites et stalactites dont certaines sont imposantes, des draperies de couleurs marrons. La salle est intéressante visuellement.

Un passage tortueux nous mène à une souricière que l'on franchi de justesse.
Une petite cavité mène à un méandre de puits d'une profondeur de 12 m avec 2 petites cavités où seul Luc à réussit à s'introduire car le passage est étroit jusqu'au fond, sans rien de spécial qui ne vaille la peine que nous y descendions tous.

JP essaye de faire un topo ou plutôt un croquis de l'aven.

Après une restauration rapide à l'abri du vent dans le creux boisé du gouffre du Barrenc. Nous attaquons notre 2ème objectif soit l'aven de la Lampe à 20 m de là.

Une très belle ouverture avec des broches nous indique que l'entrée à subit de très gros burinage en surface.
L'ouverture donne accès directement à un très large puits de plein vide de 15 m en offrant à nos yeux de belles concrétions sur le long des parois.
Un spectacle grandiose ravit nos pupilles avec, au fond du puits une belle et très grande salle avec d'énormes draperies ainsi que des colonnes gigantesques dont certaines ne touchent pas le fond.
Apparemment le niveau d'eau y est pour quelque chose vu les choux-fleurs aux extrémités.

Ouf !!! C'est du solide vu le poids que cela impose.

Quelques aragonites éparses se cachent entre ces dernières. Dommage que tout est de couleur marron vu l'environnement terreux avec des marbrures blanches.
Certaines roches calcaires sont incrustées de Rudiste (coquillage).

Rien à en redire de plus !!!

L'exploration continue avec des passages tortueux comprenant 3 étroitures (ou plutôt des souricières) de la taille des épaules.
Seul Bernardo reste en retrait tandis que le groupe s'immisce dans un large tunnel (1,50 m ~ de diamètre) en pente à 45° sur une dizaine de mètres de longueur.
Très beau tunnel en perspective que l'on descend facilement pour atterrir sur un fond plat terreux (3 m de diamètre) sans aucune possibilité de suite à -34 m.

L'aven de la Lampe à un parcours du genre sportif et d'une beauté que chacun doit découvrir et que l'on recommande.

Il est à noter que dans les 2 avens: des colonnes et parois calcifiés sont brisées en 2 et décalées. Ce qui suppose qu'il y a eu dans la même zone géographique un déplacement ou cisaillement net dans des temps très anciens.
Alors que les concrétions mitoyennes n'ont pas subit de fracture.
A Périllos ça a du tremblé à l'époque !!!!

L'équipe est ravie et en sort transfigurée au vu de la dernière photo (Patrick en souffrance ou grimaçant de ..... !!!!).

Une fiche de cavité sur l'historique, la topo et la géolocalisation de l'aven de la Lampe se trouve dans la revue QPST de 2015.