Vous êtes ici

"Le club des cinq" à Montou

date de la sortie: 
Dimanche, 24 Septembre, 2017
zone géographique: 
participant: 
Jean-Paul, Bernard, Dominique, Daniel, Alain

Rendez vous était donné au parking de Montou; nous retrouvons Jean-Paul et Bernard, les rescapés du W.E. Après avoir chargé  le matos, cordes, et perfo, nous entamons le raidillon, direction l'entrée préhistorique (Grille). Objectif de la journée: descendre un puits sondé à 30m environ, ouvrir un passage repéré dernièrement, et si le temps le permet, faire la traversée vers la buse.

Nous pénétrons dans la galerie principale vers 10h15, petit arrêt  dans la partie fouilles archéologiques, où JP et Bernard retrouvent des morceaux de poterie, et des os qu'ils avaient découvert lors de leur visite passée. Petites explications bien enrichissantes de nos "castarchéos".

Nous poursuivons dans la galerie, et  une petite couleuvre tombe à nos pied; Bernard la ramène à l'extérieur. Au lieu de prendre à gauche vers le puits aux échelles, nous prenons à droite vers les galeries supérieures où on accède au fameux puits. Le départ se fait par un petit ressaut de 10m que nous descendons sur A.N.  Au fond un petit conduit bas remontant débouche sur le départ du puits. Trois spits anciens permettent l'amarrage de la corde de 60m. Après 3 fractios dans une série de ressaut de 10m, nous arrivons sur le haut d'une faille avec 2 spits bien rouillés. Impossible de visser correctement les boulons...

Il va falloir abandonn..., c'est sans compter sur JP qui fait toujours suivre un taraud de 8; le problème c'est qu'il est resté dans un sac à l'entrée. Daniel se dévoue et le ramène en un temps record. Le pas refait, l'explo se poursuit  par une longue faille tortueuse et relativement étroite, de 20m de profondeur. Descente sans pouvoir éviter des frottements; posé sur un sol glaiseux, un petit ressaut de 4m marque le terminus, arrêt sur colmatage. Au pied de la faille diverses inscriptions d'un temps passé, et en cadeau un tas de détritus divers, piles, bouteilles, boites de conserve, et une belle anse de poterie. Pour le puits, c'est fait.

13h00, nous décidons de ressortir casser la coûte, et retrouvons Dominique, qui a parcouru la cavité pour nous retrouver. Nous sortons sous un soleil radieux et chaud. Repas vite pris et muscat pour remotiver le groupe. Retour sur le supérieur, à proximité du puits de ce matin, pour ouvrir un départ. Quelques coups de massette viennent à bout de l'obstacle, et Daniel se faufile dans un boyau descendant sur 3m, où une conduite forcée étroite marquera la fin de la première... Malheureusement nous ne ferons pas comme les Audois, qui ce dimanche viennent de faire 3...km de première dans de gros volumes, en 6h30 !!!!!

Pour clôturer cette journée, Domi nous fait visiter un secteur que nous ne connaissions pas, vers la salle de" l'aigle" . En inspectant le sol, Bernard trouve un tibia qui pourrait être humain. Main courante et belle étroiture verticale (encore plus belle au retour)pour accéder à un grande salle avec des départs dans tous les sens, un véritable gruyère. Domi ressort par la buse après une bonne escalade, et nous par la grille.

Super sortie, super ambiance, dans une cavité, où on découvre toujours de nouvelles galeries,  nous ressortons il est 16h15.